Publié par Laisser un commentaire

Acheter un homme

Conscription
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

“Acheter un homme”

Zola, Balzac et d’autres auteurs du XIXème siècle l’évoquent dans leurs romans : « acheter un homme ». Prenons pour exemple, un extrait de La fortune des Rougon : « … Il échappa à la conscription, à titre de fils aîné d’une femme veuve. Mais, deux ans plus tard, Antoine tomba au sort. Sa mauvaise chance le toucha peu ; il comptait que sa mère lui achèterait un homme. » d‘Emile Zola.

Mais, cela ne se fait plus de nos jours ! De quoi voulaient-ils parler ?

Une petite histoire de la conscription

Jusqu’en 1798, l’armée était composée uniquement de professionnels.

C’est le général Jourdan qui est à l’initiative de la conscription. Elle a été institutionnalisée en France, par la loi Jourdan-Delbrel du 5 septembre 1798. Elle imposait un service militaire à tous les français âgés de 20 à 25 ans, pour une durée de 5 ans en temps de paix et indéterminée en temps de guerre.

En 1803, un tirage au sort est institué et détermine qui part et qui ne part pas. Il se déroule dans les préfectures ou les sous-préfectures.

Le principe de remplacement permettait aux familles nobles et bourgeoises d’acheter un homme, afin qu’il effectue le service militaire à la place du conscrit tiré au sort.
Il existait même des marchands d’hommes, qui offraient leurs services pour chercher des remplaçants. Sachant que le service militaire durait sept années !

Pendant la Restauration, entre 1814 et 1818, la conscription est supprimée.

Mais les lois changent

En 1872, selon la loi Cissey, tous les français éligibles partent. En fonction du tirage au sort, certains partent pour un an, d’autres partent pour cinq ans. La possibilité de remplacement est supprimée.

En 1889, les numéros ne servent plus qu’à déterminer l’affectation des appelés et tous partent pendant trois ans.

La conscription (ou service militaire), telle qu’elle est connue aujourd’hui jusqu’en 1997, date de la loi du 21 mars 1905 (lien : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k215437x/f1280.image ). En effet, il n’y a plus de tirage au sort ou d’exemption possible, sauf pour raison médicale.

De trois ans, le service militaire passe à 16 mois en 1963, après la guerre d’Algérie. C’est en cette année 1963, que sera reconnue l’objection de conscience.

Puis, le service passera à 12 mois en 1970. Enfin, la conscription est suspendue en 1997. Mais cela risque à nouveau de changer, car en effet, Emmanuel Macron a relancé le débat en mars 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *