Publié le Laisser un commentaire

Anne d’Autriche et le duc Buckingham

Dans le roman Les trois Mousquetaire, Alexandre Dumas évoque la relation amoureuse entre Anne d’Autriche, mariée à Louis XIII et le duc de Buckingham. Mais qu’en est-il de ces deux personnages historiques ?

Anne d’Autriche

Anne d'Autriche
Anne d’Autriche

Anne d’Autriche est née le 22 septembre 1601 à Valladolid. Son père est Philippe III d’Espagne et sa mère l’archiduchesse Marguerite d’Autriche-Styrie.

L’infante Anne passe son enfance au palais royal de l’Alcazar à Madrid.

Le 25 décembre 1615, elle a alors 14 ans, elle épouse Louis XIII, qui a le même âge. Louis n’est pas encore libéré de la tutelle de sa mère Marie de Médicis. La libération ne tardera pas, il prend le pouvoir en 1617.

Le mariage d’Anne et Louis n’est pas heureux. Louis XIII est pris entre deux partis : celui de la paix, de par l’alliance espagnole et celui plus belliqueux du cardinal de Richelieu, qui incite à la guerre, afin d’étendre le pouvoir de la France à l’extérieur. De plus, afin de le dominer le plus possible, Richelieu exploite la jalousie du roi.

Louis XIII
Louis XIII
Richelieu
Cardinal de Richelieu

Richelieu aggrave donc la mésentente entre les époux. Anne entretient une correspondance avec son frère, le roi d’Espagne et elle est soupçonnée d’être à son service.
Le valet de la reine, Pierre de La Porte, est menacé de torture.
Le roi demande au chancelier Séguier de perquisitionner chez la reine. Une lettre du marquis de Mirabel, ambassadeur d’Espagne, est trouvée dans son corsage.
Cette correspondance politique est jugée comme une trahison.

De plus, Anne se compromet avec le duc de Buckingham, elle favorise aussi les conspirations avec Marie Aimée de Rohan duchesse de Chevreuse.

Et surtout, malgré de multiples grossesses, aucun héritier ne naît de l’union d’Anne d’Autriche et de Louis XIII. C’est après 23 ans de mariage, en 1638, que naît enfin Louis Dieudonné, le futur Louis XIV. Puis Philippe d’Orléans naît en 1640.

Anne d’Autriche, très pieuse, fait ériger l’église du Val-de-Grace à Paris, après la naissance de Louis Dieudonné.

Anne d'Autriche et ses enfants
Anne d’Autriche et ses enfants
Cardinal Mazarin
Cardinal Mazarin

Louis XIII meurt en 1643. Il manquait de confiance en son épouse et il savait qu’à sa mort elle deviendrait régente. En conséquence, il avait rédigé un testament qui excluait Anne d’Autriche de la régence. Mais Anne obtient du parlement qu’il casse le testament du défunt roi et devient régente.

C’est le cardinal Mazarin qui a désormais toute la confiance de la reine mère. Elle a pour objectif de laisser un pays intact à son fils, Louis XIV.

Nous le rappelons, Anne d’Autriche était très pieuse. On lui a prêté une relation avec le duc de Buckingham et avec le cardinal Mazarin, ainsi qu’un mariage secret avec ce dernier. Mais ces relations n’auraient été que platoniques, en raison de la moralité de la reine.

Elle achève sa vie dans la dévotion et meurt d’un cancer le 20 janvier 1666.

George de Villiers, 1er duc de Buckingham

Passons au duc de Buckingham. Il naît le 20 août 1592 à Leicestershire, au château de Brookby.

George de Villiers est un homme politique anglais, issu d’une famille d’origine normande. Arrivé à la cour en 1614, il devient le favori du roi Jacques Ier. En cela, il remplace l’écossais Robert Carr, 1er comte de Somerset.
Jacques Ier tombe sous l’influence de George de Villiers, qui est fait comte, puis duc de Buckingham et nommé en 1619 lord Amiral. En moins de deux ans, le duc est élevé aux plus hautes dignités.

George Villiers duc de Buckingham
George Villiers duc de Buckingham

Afin de s’enrichir, il établit de manière frauduleuse des taxes injustes, vend des privilèges… De plus, il dissout plusieurs fois le parlement. Ce qui le rend encore plus impopulaire.

En vue d’unir le prince de Galle (futur Charles Ier) avec l’infante d’Espagne Marie-Anne d’Autriche, le duc de Buckingham est envoyé en Espagne avec le prince de Galle pour négocier le mariage. Mais le projet échoue et le duc courroucé prend parti contre l’Espagne.

A la mort de Jacques Ier, il reste le favori du roi Charles Ier.

C’est à l’occasion de son voyage en France avec Charles Ier, afin de marier ce dernier à la sœur de Louis XIII, Henriette-Marie de France, qu’il rencontre à nouveau Anne d’Autriche et la poursuit de ses assiduités. Afin de faciliter les négociations, il fait des concessions en faveur des catholiques anglais. Malgré tout Louis XIII et le cardinal de Richelieu ne l’apprécient pas. Ils ne sont pas les seuls !

Assassinat de Buckingham
Assassinat de Buckingham

Le duc de Buckingham n’est guère aimé en Angleterre : par les parlementaires, les puritains, les marchands qui l’accusent de bénéficier de la vente des monopoles de métiers.

Alors qu’il prépare une nouvelle expédition, afin de secourir les protestants français assiégés à La Rochelle, il est assassiné par le fanatique puritain John Felton, à Portsmouth le 23 août 1628.

Revenons aux Trois Mousquetaires

Nous voyons qu’Alexandre Dumas père s’est inspiré de l’histoire dans son roman Les trois Mousquetaires, mais qu’il a aussi agrémenté son récit.
Le but de ce roman n’est pas seulement historique, mais il est de nous divertir. Et Alexandre Dumas a réussi parfaitement à nous passionner pour les péripéties romanesques de d’Artagnan et des trois Mousquetaires.

Sources :

https://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Anne_dAutriche/105574
https://www.herodote.net/L_un_des_plus_grands_rois_de_France-synthese-533.php
https://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/George_Villiers_1_er_duc_de_Buckingham/110495

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.